Grenat

Histoire

Inventeur

Almandin : AGRICOLA, 1546
Grossulaire : WERNER, 1811
Pyrope : WERNER, 1803

Étymologie

Almandin : Nom probablement dérivé de ALABANDICUS (localité type), d’après PLINE ou d’un nom antique repris par AGRICOLA
Grossulaire : Du latin « GROSSULARIA » signifiant « groseille », en allusion à sa couleur de certains cristaux
Pyrope : Du grec « PUROPOS » signifiant « semblable au feu », en allusion à sa couleur

Cristallochimie

Formule

Almandin : Fe3Al2(SiO4)3
Grossulaire : Ca3Al2(SiO4)3
Pyrope : Mg3Al2(SiO4)3

Cristallochimie

Le grenat est un ensemble de solutions solides entre 6 pôles : Almandin, Grossulaire, Pyrope, Spessartite (grenats alumineux) ; Andradite (ferrifère) et Uvarovite (chromifère).

Système cristallin

Système

Cubique

Maille

Almandin : a=b=c=11,52
Grossulaire : a=b=c=11,85
Pyrope : a=b=c=11,45

Macro

Aspect des cristaux

Dodécaèdre, trapézoèdre, allure globuleuse

Couleur

Rouge, rouge brunâtre, noir, noir brunâtre, rouge violet, rose violacé, rouge noir

Densité

4,31-4,32

Dureté

7-7,5

Éclat

Vitreux, résineux

Aspect

Roches plutoniques

toujours plus ou moins automorphe

Roches volcaniques

Roches métamorphiques

toujours plus ou moins automorphe

Roches sédimentaires

Gisements

En général toujours dans les roches métamorphiques.

Propriétés optiques

Ellipsoïde des indices

N=1,7-3

LNPA

Sections plus ou moins arrondies à très fort relief. Plages limpides craquelées, incolore ou à peine teinté

LPA

Isotrope

LC

Aucune figure

Classification

Classe

9. SILICATES

Sous-classe

9.A Nésosilicates

Niveau 3

9.AC Grenat-Gp

Groupe

Numéro

9.AC.110