Rutile

Histoire

Inventeur

WERNER, 1803

Étymologie

Du latin « rutilus » = rouge (en allusion à sa couleur)

Cristallochimie

Formule

TiO2

Cristallochimie

Système cristallin

Système

Quadratique

Maille

a=4,59 ; c=2,95

Macro

Aspect des cristaux

Cristaux allongés, souvent capillaires ou aciculaires

Couleur

Brun, rouge. Trace noire grisâtre, brun jaune

Densité

4,2-5,6

Dureté

6-6,5

Éclat

Adamantin

Aspect

Roches plutoniques

Peu commun, plus ou moins automorphe

Roches volcaniques

Roches métamorphiques

Surtout présent dans les faciès de haute pression (schiste bleu, éclogite, amphibolite)

Roches sédimentaires

Gisements

Minéral accessoire de nombreuses roches métamorphiques de haute pression ainsi que dans les charnockites et granulites

Propriétés optiques

Ellipsoïde des indices

Ng=2,895-2,903 ; Np=2,609-2,616

LNPA

Clivages plus ou moins nets, brunâtre, pléochroïsme plus ou moins net

LPA

Teinte de biréfringence extrême (pâle, terne) masquée par la couleur du minéral, δ=0,286. Section allongées à extinction droite, allongement positif. Mâcles

LC

Uniaxe positif

Classification

Classe

4. OXYDES

Sous-classe

4.D Dioxydes

Niveau 3

4.DD. Rutile-Grp

Groupe

4.DD.10 Monorutiles

Numéro

4.DD.100